Anno Dracula (Kim Newman)






Genre : Fantastique
Edition : Le livre de Poche
Auteur : Kim Newman
Parution : 16 avril 2014
Coup de coeur








Résumé : Londres 1888. Depuis que Dracula a épousé la reine Victoria, la terreur règne sur la capitale. Sous l’influence du sulfureux comte, les citoyens sont de plus en plus nombreux à rejoindre les rangs des vampires, toujours plus puissants, et il ne fait pas bon être simple mortel. Mais la riposte ne se fait pas attendre. Dans les sinistres ruelles de Whitechapel, des prostituées vampires se font assassiner par un mystérieux inconnu aux scalpels d’argent. Lancés dans la traque du tueur, Geneviève Dieudonné, une vampire à la jeunesse éternelle, et Charles Beauregard, espion pour le Diogene’s Club, vont devoir gravir les échelons du pouvoir. Et s’approcher dangereusement du souverain le plus sanguinaire qu’a jamais connu le royaume…

Après un peu plus d’un mois d’absence, je peux enfin me poser pour vous écrire une nouvelle chronique, et je dois dire que ça fait vraiment du bien de retrouver mon blog. Je m’excuse de cette absence prolongée, mais parfois la vie fait qu’on n’a pas toujours le temps de tout concilier. Même si j’adore mon blog, j’ai commencé il y a un peu plus d’un mois maintenant un nouveau travail et mes horaires étant 9h/18h chaque jour, sans compter un trajet de 45 minutes pour rentrer chez moi, vous comprendrez que le soir, je n’avais pas forcément le temps d’allumer mon ordinateur. Mes week end ayant également été chargés, je n’ai pas pu écrire de nouvelles chroniques jusque-là, mais me voici enfin de retour. Autant vous dire que je n’ai pas lu beaucoup de livres depuis un mois, mais j’avais encore quelques chroniques en réserve du mois de février. 

Imaginez un Londres victorien dans lequel la reine Victoria aurait épousé…le Comte Dracula ! Un monde dans lequel Jack l’éventreur assassinerait des prostituées vampires dans les rues de Whitechapel ? Un monde où vos personnages historiques et vos personnages de fiction cohabiteraient ? Parce que dans le roman de Kim Newman, les références littéraires foisonnent, à un tel point qu’il y en a forcément certaines que je ne connais pas et dont je ne me suis probablement pas rendue compte. Vous pourrez notamment croiser Mina Harker, Jonathan Harker, John Seward, des personnages emblématiques du roman classique Dracula. Vous entendrez parler de Lestrade, Sherlock Holmes et son frère Mycroft.  Ou alors, vous tremblerez en reconnaissant le Dr Jekyll !  Tous ces personnages côtoient des figures historiques ayant réellement existé comme Bram Stoker, les prostituées assassinées par Jack l’éventreur, Oscar Wilde. Le génie de Kim Newman aura donc été de réunir dans un même roman personnages de fiction et personnages historiques pour créer un Londres victorien alternatif très convaincant.

L’action se déroule en 1888. Dracula n’a pas péri de la main de Van Helsing, il s’est installé en Angleterre et a épousé la reine Victoria. Les vampires sont donc devenus les maîtres de l’Angleterre et la très sanguinaire garde Carpathe sème la terreur parmi les humains qui doivent cohabiter avec les vampires. Les humains appartenant aux classes les plus élevées de la société sont incités à devenir des vampires et doivent se trouver un père-en-ténèbres c’est-à-dire un vampire de haute lignée en mesure de les protéger. Dans les classes les plus pauvres, les prostituées vampires vendent leurs charmes contre une gorgée de sang frais. Bientôt, ces dernières sont assassinées les unes après les autres par un détraqué qui se fait appeler Scalpel d’Argent. Charles Beauregard, un aventurier au service d’une organisation secrète, le Diogene’s Club, se voit confier la tâche d’enquêter que les meurtres de Whitechapel. En parallèle, Scotland Yard confie la même enquête à Geneviève Dieudonné, une vampire française vieille de 4 siècles. Les deux enquêteurs vont se rencontrer au cours de l’enquête et très vite former un duo de choc, dans une société londonienne en pleine ébullition où la révolte contre l’ordre établi par le Comte Dracula commence à gronder.

Charles Beauregard est le dandy anglais par excellence. Gentleman, mystérieux, ayant vécu des aventures à l’autre bout du monde, toujours ben habillé, honnête et un brin torturé. Ce dernier a en effet perdu sa première femme, Pamela Churchward, morte en couches. Cette tragédie l’a véritablement affecté car son mariage était un mariage d’amour. Néanmoins, quelques années plus tard comme les convenances l’exigent, Beauregard est de nouveau fiancé…à la cousine de sa première épouse, Penelope Churchward. Celle-ci le presse de devenir un vampire, perspective qui est loin de l’enthousiasmer. Si Beauregard doit cohabiter avec les sang-froid, il n’a aucune envie de devenir l’un d’entre eux. Resté fidèle à sa majesté la reine Victoria, il voue une haine absolument farouche au Comte Dracula et semble prêt à tout pour sauver sa reine de cette emprise maléfique.

Geneviève Dieudonné est une vampire de quatre siècles, qui, il faut bien l’avouer, est un peu blasée de tout au début du roman. Curieusement, elle a choisi d’exercer la profession de médecin pour sauver des vies, en totale contradiction avec la plupart de ses semblables. Elle est issue d’une lignée différente de celle de Dracula, plus pure  et est la seule vampire capable de se mesurer à lui. Quand Scotland Yard lui demande d’enquêter sur les meurtres de Scalpel d’argent, Geneviève finit par se sentir concernée par le sort de ses femmes qu’elle soigne parfois dans son hospice situé au cœur de Whitechapel. C’est un personnage que je qualifierais volontiers de « badass ». Elle est courageuse, directe, elle sait se défendre et est complètement indépendante.

L’idée de Kim Newman m’a charmé du début à la fin. Dans ce roman, tous mes personnages préférés sont réunis et évoluent dans une même société. Kim Newman repart aux fondements du mythe de Dracula. Ici pas de vampire comme Edward Cullen. Le Comte Dracula est machiavélique et ceux issus de sa lignée sont des abominations. C’est plutôt agréable de replonger au cœur de l’histoire originelle sans version policée comme on peut le voir aujourd’hui (bien que ces versions ne me dérangent pas non plus). La culture de cet auteur, qu’elle soit cinématographique, historique ou littéraire est  impressionnante. Anno Dracula n’est pourtant pas qu’un catalogue de références. Il y a une véritable intrigue, qui s’inspire souvent de l’histoire


En conclusion, si vous aimez tous les personnages que j’ai mentionnés dans cette chronique, si la culture vampirique de base vous intéresse et si l’ambiance gothique alliée au côté historique vous plaît, ce roman est fait pour vous

17 commentaires:

  1. J'ai lu le tome 1 et 2, vraiment une excellente surprise ! Il faudrait que je lise le 3ème un de ces jours :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur ton blog que j'ai découvert ces livres, tu m'avais beaucoup tenté avec tes chroniques ! Merci pour les recommandations parce que c'était excellent :)

      Supprimer
  2. Je trouve l'idée de ce bouquin vraiment super originale (difficile de penser autrement, ceci dit ! :D ) ! Dracula épousant la reine Victoria : il fallait y penser ! Mais c'est plutôt sympa, je trouve ! Je ne sais pas si je lirai ce livre...avant toute chose, j'aimerais me refaire Dracula, mais dans sa version intégrale, n'ayant lu qu'une version abrégée pour le lycée. ^^ Un grand classique de la littérature qui m'avait bien plu malgré le côté fantastique qui, normalement, me rebute un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il faut effectivement lire Dracula d'abord pour bien comprendre l'ambiance de cette saga. Mais j'ai vraiment adoré ce mélange des genres entre personnages historiques, de fiction, art, culture et histoire. C'était tout ce que j'aime réuni en une intrigue palpitante !

      Supprimer
  3. super original comme roman ! je ne connaissais pas du tout mais ta chronique me donne super envie de découvrir cette saga :) je la note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'un des romans les plus originaux que j'ai pu livre et une petite pépite, j'espère que ça te plaira si tu le lis un jour :)

      Supprimer
  4. L'histoire a l'air spéciale, mais sympa^^ Pourquoi pas, merci pour la découverte :D !! Et bon courage pour ton travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain que présenté comme ça ça semble étrange mais c'est vraiment super ! Merci beaucoup c'est gentil :)

      Supprimer
  5. Alors celui là me tente beaucoup aussi ! Rien qu'en lisant le nom "Dracula", que j'avais vraiment adoré (ainsi que le film de Coppola que j'ai vu plusieurs fois !) et j'ai une passion pour les vampires depuis le lycée (oui oui on parle de Twilight là hahahaha) en plus avec un côté historique !
    J'ai envie de le lire maintenant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que tu le lises, je sais que tu vas aimer !!! Moi aussi j'adorais Twilight au lycée, j'ai eu une très longue période Edward/Bella ! Et il y a Jack l'éventreur, la reine Victoria ! Franchement tu dooooois le lire (a).

      Supprimer
  6. L'intrigue est plutôt intéressante et me donne presqu'envie de découvrir cette histoire mais j'ai bien peur que le nombre de référence littéraire me perde :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a forcément des références qu'on loupe, mais ça ne gêne en rien la compréhension de l'intrigue en tout cas :)

      Supprimer
  7. C'es tun livre que je veux lire depuis bien longtemps, et il faut vraiment que je me le procure ! Je l'avais quasiment oublié, donc merci de le rappeler à mon bon souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, tout le plaisir est pour moi ;) J'espère que tu vas aimer !

      Supprimer
  8. My god my god tu me tentes trop xD

    RépondreSupprimer
  9. Je n'avais jamais entendu parler de ce roman. Ta chronique me donne en tout cas très envie de le découvrir ! Reste à voir si j'apprécie le style de l'auteure.

    RépondreSupprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)