Nicolas Le Floch T1 : L'énigme des Blanc-Manteaux (Jean-François Parot)






Edition : 10/18
Genre : Policier, Historique
Auteur : Jean-François Parot
Parution : 1er octobre 2000
Coup de coeur








Résumé : Paris, janvier 1761. Nicolas Le Floch, un jeune homme natif de Guérande, débarque dans la capitale, écarté de sa Bretagne par son tuteur. Après un passage au couvent des Carmes, le jeune Le Floch va apprendre le métier de policier sous la houlette de M. de Sartine, le lieutenant général de police de Louis XV, chargé des affaires spéciales. Le Floch va devoir faire très vite ses preuves et apprendre le prix du silence et du secret. Sa première enquête criminelle va le plonger dans le monde interlope de la corruption, du jeu, des intrigues crapuleuses et d'une conspiration contre la vie du roi.

Avant de commencer cette chronique, je tiens à m’excuser de mon absence de ces dernières semaines. Si jamais vous ne suivez pas ma page Facebook, vous ignorez sans doute que j’ai commencé la semaine dernière un nouveau travail, à temps complet, et que je m’adapte tout doucement à ce nouveau rythme. Je n’abandonne pas mon blog,  loin de là, mais il me faut un petit temps d’adaptation pour trouver un nouveau mode d’organisation. D'où mon absence temporaire de ces derniers temps.

Mais trêve de bavardages, aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un personnage dont je suis tombée amoureuse (oui, encore, je ne vois pas où est le problème) il y a quelques années déjà. Monsieur Nicolas le Floch, Commissaire au Châtelet sous le règne de Louis XV, cela vous dit quelque chose ? Si ce nom vous est familier, c’est sans doute grâce à l’excellente série diffusée sur France 3, avec Jérôme Robart. En tout cas, moi, c’est comme ça que j’ai découvert le personnage et à chaque fois qu’il y a une rediffusion des épisodes, je suis toujours devant ma télé. Mais je vous parlerai de la série dans un prochain article. Aujourd’hui, c’est de la saga livresque dont je vous parle, et plus particulièrement du premier tome des aventures du Commissaire, « L’énigme des blanc manteaux ». Je remercie d’ailleurs A little bit dramatic pour m’avoir donné envie de découvrir le livre !

Amateurs et amatrices de policiers historiques, cette nouvelle saga est faite pour vous ! Nicolas Le Floch, 22 ans, fait son entrée à Paris après avoir été recommandé au lieutenant général de police Monsieur de Sartine par son parrain, le Marquis de Ranreuil. Logé par le commissaire Lardin qui lui apprend le dur métier de policier, Nicolas apprend patiemment. Jusqu’au jour où Lardin disparaît dans des circonstances mystérieuses et en possession de documents compromettant la sécurité de l’état. Monsieur de Sartine se décide, non sans inquiétude, à confier l’enquête à Nicolas qui a eu un long aperçu de la vie du commissaire au cours de son séjour dans sa demeure. Prenant pour fidèle compagnon l’inspecteur Bourdeau, Nicolas se lance dans une enquête qui le mènera aux quatre coins de la capitale et qui pourrait bien avoir un impact décisif sur son avenir.

Nicolas est un provincial, qui a officié comme clerc de notaire à Guérande en Bretagne, jusqu’à ce que son parrain, le Marquis de Ranreuil, décide de l’envoyer à Paris auprès du lieutenant général De Sartine. Agé de 22 ans à peine, Nicolas se laisse emporter par l’agitation de la capitale, sans pour autant oublier l’honneur qui lui a été fait et son sens du devoir. Le métier de policier va rapidement lui plaire et il va se révéler être un atout indispensable pour De Sartine. Nicolas est un personnage que j’adore parce que sa personnalité est pleine de nuances (pas de Grey, je vous rassure). Son éducation l’a rendu honnête et loyal alors que sa condition – élevé par un chanoine, ayant pour parrain un noble sans être lui-même de cette condition – lui a fait comprendre qu’il lui faudrait prouver sa valeur en travaillant d’arrache-pied et en faisant toujours ce qui est juste. Il est également très cultivé, intelligent et perspicace, des atouts essentiels pour se faire une place au sein de la « bonne société » parisienne mais aussi dans les plus sordides quartiers de la capitale. Capable de s’adapter partout, ne portant aucun jugement sur les gens, sachant faire preuve de compassion, tout est réuni pour en faire un personnage d’exception. Mais en plus de cela, le jeune Le Floch est aussi très séduisant et séducteur et sait souvent comment se mettre les femmes dans sa poche. 

Le lieutenant général De Sartine, supérieur direct de Nicolas, est un homme qui a la lourde tâche d’assurer la sécurité de la capitale. Sa police est l’une des plus efficaces d’Europe. Mais on n’arrive pas à un tel résultat en faisant preuve de gentillesse et c’est d’abord sa rudesse envers Nicolas, sa fermeté et son caractère presque trop strict et hautain qui frappent le lecteur. Néanmoins, on se rend compte rapidement que De Sartine est un homme de grande valeur, très juste et qui s’est pris d’affection pour ce petit Breton qui vient juste de débarquer à Paris. La seule manie que l’on connaît à De Sartine, c’est son amour inconditionnel pour les perruques. Chacun sa passion me direz-vous. L’inspecteur Bourdeau, fidèle acolyte de Nicolas, est quant à lui très touchant. Il est plus âgé que Nicolas mais ne voit pas d’inconvénient à être sous sa subordination. C’est un homme doux, attentionné, toujours calme, mais c’est également un très bon inspecteur qui sait prendre les choses en main quand les circonstances l’exigent. Fidèle et loyal, Nicolas et lui vont rapidement se lier d’amitié et former un duo redoutable.

Enfin, je me contenterai de vous présenter Monsieur de Noblecourt, ancien Procureur, chez qui Nicolas va séjourner à partir de la disparition du commissaire Lardin. Le vieil homme se prend lui aussi d’affection pour Nicolas (mais oui, je vous l’ai dit, tout le monde aime Nicolas, sauf vous si vous n’avez pas encore fait sa connaissance, mais ça va venir). Amateur de nourriture et de vin, il est très avisé et Nicolas prend souvent conseil auprès de lui dès qu’une affaire apporte plus de nouvelles questions.

Il y a beaucoup de personnages secondaires dans le roman qui ont tous suffisamment d’étoffe pour qu’on les apprécie. Semacgus, chirurgien de marine, Catherine, la cuisinière des Lardin, Marion, la cuisinière de Noblecourt, La Satin, une prostituée dont Nicolas va faire la connaissance ou encore le célèbre bourreau Sanson, qui se révèle très humain.

J’ai davantage l’habitude de lire des policiers historiques qui se déroulent à l’époque victorienne. Cela faisait longtemps que je cherchais un roman de ce genre qui se déroulerait à Paris et c’est désormais chose faite. Jean-François Parot a fait un véritable travail d’historien pour ce premier tome. Il y a des auteurs qui savent vous transporter à l’époque qu’ils décrivent. J’avais le sentiment d’être au cœur de Paris au XVIIIème siècle et de me promener aux côtés de Nicolas. Les dialogues des personnages (le language XVIIIème est d’ailleurs conservée dans la série télé), les descriptions de Paris et de sa population, tout est fait pour nous plonger au cœur de l’histoire. Quant à l’enquête à proprement parler, j’ai été scotchée par son dénouement. Jean-François Parot est un très bon auteur de fiction historique mais il manie aussi l’art d’écrire une enquête travaillée qui berne le lecteur.

En résumé, je ne peux que vous conseiller d’aller tout de suite acheter le premier tome des aventures de Nicolas Le Floch et de vous plonger dans le Paris du XVIIIème siècle. Et si jamais ma chronique ne vous a pas convaincue (il y a toujours des gens difficiles), regardez l’épisode. Les amateurs de policiers historiques et de personnages intéressants sauront s’y retrouver.


18 commentaires:

  1. Tu ne peux pas savoir comme ta chronique me ravit ! En la lisant, je me suis dit : encore une qui est attrapée ! Je ne sais pas si c'est le charme de Nicolas ou le style de J-F Parot, mais sa saga est vraiment addictive et, tu verras, maintenant que tu as commencé, ça va être difficile de lâcher la saga ! ! ;) A ce jour, elle comporte treize tomes et un quatorzième est en préparation pour l'automne prochain. J'ai tellement hâte ! ^^
    Je suis sûre que tu vas aimer la suite...tous les romans sont différents, mais l'ambiance reste sensiblement la même et on retrouve des personnages auxquels on a fini par s'habituer et s'attacher, comme M. de Noblecourt ou Catherine, que tu cites dans ta chronique, justement.

    Tu parles d'un nouveau travail, à part ça... :) Je vais faire ma curieuse... tu fais quoi, maintenant ? Dans quel secteur tu es ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicolas Le Floch et moi c'est une grande histoire d'amour <3 La série est tellement géniale ! Et les bouquins m'ont vraiment convaincue ! Sinon au niveau de mon travail, je suis juriste en cabinet d'avocats ! Un autre univers que les livres mais très intéressant également :) Le seul truc c'est que ça me prend beaucoup de temps et que je n'ai pas encore trouvé une bonne méthode d'organisation pour continuer à publier des chroniques et passer sur tous les blogs (d'où mon absence ces dernières semaines). J'espère que tu vas bien en tout cas, je ne t'oublie pas et nos échanges me manquent !

      Supprimer
  2. Les romans policiers historiques de Jean-François Parot sont très réputés et j'en ai entendu beaucoup de bien. Ce roman a tout pour me plaire a priori, je vais l'ajouter à ma (longue) PAL. :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà assez honteux de ne pas avoir vu la série, surtout toi qui est la reine des séries (grâce à un retourneur de temps, j'en suis certaine). Je te filerai le bouquin :)

      Supprimer
    2. Promis, j'ai pas de retourneur de temps... juste Netflix, c'est terrible Netflix x')

      Supprimer
  3. J'aime bien les romans historiques alors pourquoi pas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un très bon roman historique qui se démarque des autres !

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Tu m'as donné envie de le lire tiens ! Comme dirait Lizzie "je vais l'ajouter à ma trèèès longue PAL" moi aussi ^_^
    Ah et j'aime beaucoup ton nouveau thème printanier ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que tu vas aimer ! :) Merci beaucoup c'est gentil !

      Supprimer
  6. Je n'ai jamais rien lu de cet auteur ou de cette série... Il faudrait remédier à ça !

    RépondreSupprimer
  7. Mon père a lu tous les romans de cette saga et a beaucoup aimé :)
    De mon côté, je ne suis pas très tenté, surtout par le style qui risque de me poser problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant, ils sont vraiment excellent, le style est très abordable :) Peut être qu'un jour tu te laisseras tenter !

      Supprimer
  8. "Il y a toujours des gens difficiles" hahahahahah

    Je ne suis pas sûre d'avoir déjà lu un policier historique, déjà je lis très peu de policiers c'est p'tet pour ça haha. Je m'y pencherai à l'occasion, tu le présentes fort bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah quoi, c'est vrai non? (a) Comment ne pas aimer Nicolas ??!! Alors moi je ne lis jamais de policiers, sauf quand c'est historique, sinon ce n'est pas mon genre non plus ! Mais ça c'est bien, fais mois confiance (a).

      Supprimer
  9. Je ne suis pas forcément une grande amatrice de policiers historiques, mais ton enthousiasme est contagieux, faut croire ! En tout cas, je jetterai au moins un oeil à la série (en attendant ton article à ce sujet).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas te laisser tenter et adopter ce cher Le Floch ! Je ferais un article sur la série très prochainement, mais je te conseille vraiment les livres !

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)