Les Ferailleurs T1 : Le château (Edward Carey)







Edition : Le livre de poche
Genre : Fantasy
Auteur : Edward Carey
Parution : 13 avril 2016









Résumé : Au milieu d’un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor. Le Château, assemblage hétéroclite d’objets trouvés et de bouts d’immeubles prélevés à la capitale, abrite cette étrange famille depuis des générations. Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se voit attribuer un objet particulier, dont il devra prendre soin toute sa vie. Clod, notre jeune héros, a ainsi reçu une bonde universelle – et, pour son malheur, un don singulier : il est capable d’entendre parler les objets, qui ne cessent de répéter des noms mystérieux… Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît ; les murmures des objets se font de plus en plus insistants ; dehors, une terrible tempête menace ; et voici qu’une jeune orpheline se présente à la porte du Château…

Si vous ne savez pas quoi lire pendant la période d’Halloween, ne cherchez plus, le premier tome de la saga « Les Ferailleurs » est fait pour vous. Ce roman me fait de l’œil depuis un an déjà mais je me le réservais exprès pour cette période. La couverture parle déjà d’elle-même, mais le contenu est également un petit bijou de fantasy et d’imaginaire. Pour les journées brumeuses ou les soirées au coin du feu, « Le château » est un premier tome qui saura vous transporter dans un monde extraordinaire.

Les Ferrayor veillent depuis plusieurs générations sur tous les détritus de Londres. La famille vit au milieu d’une décharge gigantesque composée de tout ce que les londoniens ne souhaitent pas garder et c’est une immense fierté pour eux. Leur manoir, assemblage hétéroclite de toutes les sortes d’architecture, trône au milieu des immondices et abrite les secrets de la famille. Chaque Ferrayor reçoit un objet à la naissance dont il doit prendre soin. Gare à celui qui s’éloigne de son objet de naissance, il risque de tomber gravement malade. Clod Ferrayor dénote au milieu de cette gigantesque famille puisqu’il a la particularité d’entendre parler les objets. Le jour où sa Tante Rosamud perd son objet de naissance, les catastrophes commencent à s’enchaîner au château. Les objets s’agitent de plus en plus à l’intérieur comme à l’extérieur. Alors que Clod tente de retrouver la poignée de porte de sa tante, une orpheline fait son entrée au château en tant que servante. Lucy Pennant  n’a pas sa langue dans sa poche et n’est pas décidée à entrer au service des Ferrayor supérieurs sans rien dire. Lorsque Clod et Lucy se rencontrent, les évènements se précipitent et les deux adolescents se rendent compte qu’ils sont en grand danger.

Clod Ferrayor est un héros dont on a franchement pitié. Pas très fort, d’un aspect maladif, il se laisse malmener par son cousin Moorcus à la moindre occasion. Les membres de sa famille le prennent pour un fou à cause de son don pour entendre les objets. A 15 ans et demi, la vie de Clod n’est donc pas ce qu’il y a de plus gai, d’autant que ses parents sont morts et qu’il doit bientôt épouser sa cousine Pinalippy, sorte de tyran jupon. Il n’a comme seul et unique ami que son cousin Tummis, 17 ans, un véritable rêveur romantique. Pourtant, Clod est loin d’être un imbécile et il va vite comprendre que si les objets lui murmurent des noms, ce n’est pas sans raison. J'ai beaucoup aimé ce personnage qui se révèle  être quelqu'un de très courageux et fidèle.

Lucy Pennant est une orpheline qui arrive au château pour servir la famille Ferrayor. Ses parents travaillaient pour la décharge jusqu’à ce qu’une étrange maladie les frappent. C’est une adolescente au fort caractère, extrêmement têtue et qui ne compte pas s’effacer complètement et servir les Ferrayor dans l’ombre toute sa vie. Curieuse, elle se pose beaucoup de questions sur le fonctionnement du manoir. Cette curiosité va l’amener à rencontrer Clod Ferrayor et à se lier d’amitié avec lui. C’est également une grande chapardeuse, ce qui va lui causer pas mal de problème. Lucy est un personnage qui m’a souvent fait sourire mais pour lequel je me suis aussi inquiétée, car elle se met toujours dans des situations pour le moins problématiques.

Je vais encore vous parler de Tim Burton (je parle du Tim Burton qui a réalisé Edward aux mains d’argent, Les noces funèbres, Sleepy Hollow, Beetlejuice, Sweeney Todd, L’étrange Noël de Mr Jack…) mais quand on lit « Le château » d’Edward Carey, on a vraiment l’impression d’être dans ce type d’univers. L’auteur a réussi à créer un monde complètement décalé, avec ses codes, ses bizarreries et ses mystères. Il y a une ambiance assez angoissante à certains moments, on n’est pas toujours sûr que Clod et Lucy vont s’en sortir et c’est ce qui m’a beaucoup plu. La plume d’Edward Carey nous transporte au milieu d’une décharge gigantesque, pleine de saleté et de crasse, tout en réussissant à nous émerveiller. L’intrigue est vraiment très originale et j’ai été bluffée par la fin de ce premier tome, qui donne envie d’avoir la suite sous la main immédiatement.

En conclusion, si vous cherchez une lecture pour Halloween, que vous aimez l’univers sombre et mystérieux des premiers films de Tim Burton, « Le château » saura vous transporter par son univers et ses personnages décalés. A noter que le roman comporte également de nombreux portraits des habitants du manoir et c’est un régal de découvrir ces jolies illustrations.

20 commentaires:

  1. J'adooooore tellement cette série ! J'attends le 3 avec impatience, j'espère qu'il ne tardera pas trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon Dieu ça a été une véritable découverte, je l'ai dévoré c'est un petit bijou ! :) Moi aussi j'ai hâte de lire la suite !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout mais je suis plutôt tentée maintenant grâce à toi ! L'ambiance a l'air sombre et un peu gothique, j'adore ça. :D Et c'est original en plus ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, j'espère que tu aimeras, c'est très original, ça fait plaisir de lire un roman qui sort totalement des sentiers battus, c'est une merveille d'imaginaire.

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas non plus, mais tu me donnes très très envie de découvrir ce livre ! Il a l'air très particulier, et l'ambiance m'intrigue. Il semble en effet parfait pour Halloween !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfait pour Halloween c'est le mot ! Il est sombre et mystérieux et ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire ces dernières années !

      Supprimer
  4. Ce n'est pas mon genre de lecture habituelle mais tu donnes vraiment envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller, il est franchement génial :)

      Supprimer
  5. Je connais cette saga de nom, sans toutefois vouloir la lire vraiment. À présent, avec ta chronique, j'ai envie de tester mais pas tout de suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu te laisseras tenter un jour, même si je sais que ce n'est pas ton genre de prédilection :)

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé ce premier tome, il faut que je lise la suite :)

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que l'ambiance pourrait vraiment me plaire, rien que la couverture m'envoie du rêve. Si je tombe dessus, je le lirai sans aucun doute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est absolument génial, l'ambiance est tellement particulière, je te le conseille !

      Supprimer
  8. Et, pourquoi pas ? Tu donnes super envie, merci beaucoup pour cette découverte :) !!

    RépondreSupprimer
  9. Ce livre est dans ma wish list depuis sa sortie car j'avais l'impression qu'il serait exactement comme tu le décris. Du coup, j'ai encore plus envie de l'avoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, je suis certaine que tu vas adorer, il est tellement original, sombre et particulier !

      Supprimer
  10. Ce livre me fait très très envie ! J'avais lu une chronique beaucoup plus mitigée (ou c'était peut-être en vidéo) du coup, j'hésitais, mais tu m'as complètement redonné confiance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais moi j'ai juste adoré, après il faut aimé les univers "burtoniens", parce qu'on est en plein dedans, mais c'est une perle d'originalité, un gros coup de coeur de cette année !

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)