Pas facile d'être une Lady (EM Delafield)






Edition : Petite Biblio Payot
Genre : Historique / Humour
Auteur : E.M Delafield
Parution : Juin 2016
Coup de coeur








Résumé : Vers 1930, une lady quadragénaire et gaffeuse nous régale de ses mésaventures sur une année dans le Devonshire, tiraillée qu'elle est entre ses rôles d'aristocrate, d'épouse, de mère, de femme libérée et d'intellectuelle. Toujours elle nous fait rire en décrivant la vie dans un village anglais avec ses intrigues, la vie dans les milieux branchés de la capitale avec ses ridicules, la vie à la maison avec un mari taciturne, des enfants espiègles, une préceptrice française hystérique et des domestiques indociles - sans oublier Helen Wills...le chat.

C’est à l’occasion de mon anniversaire qu’une de mes amies, ayant décidé que le thème de cette année serait celui des « ladies anglaises », m’a logiquement offert « Pas facile d’être une Lady », en me précisant qu’il s’agissait du journal d’une véritable aristocrate anglaise désargentée dans les années 1930. Il n’en fallait pas plus pour mettre toutes mes autres lectures de côté et me plonger dans ce roman terriblement drôle, qui a été un véritable coup de cœur et une belle découverte.

E.M Delafield (ou Edmée Elizabeth Monica Dashwood) est née « De la pasture » en 1890 dans le Sussex. Son père tenait ce nom d’un ancêtre français ayant fui la révolution française. C’est une femme de lettres anglaise qui a écrit une quarantaine de romans et de recueil de nouvelles, quelques pièces de théâtre et scénarios pour le cinéma sans oublier de nombreux articles en tant que rédactrice dans Time and Tide, hebdomadaire politique, littéraire et féministe. Elle a connu un véritable succès avec « Pas facile d’être une Lady » dans lequel elle raconte son quotidien d’aristocrate au fin fond de la campagne anglaise, avec un mari taciturne et deux jeunes enfants. Si elle utilise des pseudonymes pour ses personnages, E.M Delafield s’est réellement inspirée de son quotidien pour écrire ce journal « pas si intime » que ça. Elle est extrêmement populaire en Grande Bretagne, les anglais n’hésitant pas à la qualifier de « Jane Austen du XXème siècle ». Je dois dire que ce titre est mérité, car on retrouve une plume aussi incisive, avec un regard résolument moderne et sarcastique envers ses contemporains.

L’héroïne vit avec son mari Robert dans le Devon, où celui-ci est régisseur d’un domaine appartenant à la très fortunée Lady B. Elle a deux enfants : Robin, l’aîné et la petite Vicky 6 ans. Les domestiques de la maisonnée se composent de la cuisinière et de Mademoiselle, préceptrice très française de la petite Vicky. Son quotidien alterne entre ses devoirs de femme au foyer, d’épouse et de femme de lettres qui participe à la rédaction d’un magazine féministe ainsi qu’aux associations littéraires des environs.

Il s’agit d’un journal donc il n’y a pas d’intrigue construite, on suit au jour le jour les mésaventures d’une lady du XXème siècle et on rencontre des personnages hauts en couleur. C’est le cas de Lady B, une aristocrate richissime qu’E.M Delafield ne peut pas supporter, de la femme du pasteur qui est une véritable pipelette, de Mrs Blenkinsop, une vieille dame qui pense toutes les 30 secondes que sa fin est proche ou encore de Mrs Pankerton, une femme qui adore lire et qui n’a pas sa langue dans sa poche. C’est un véritable plaisir de suivre le quotidien de l’auteure et ses boulettes ainsi que le fil de sa pensée.

Parce qu’E.M Delafield a une plume incisive. J’ai eu le sentiment d’avoir affaire à une Jane Austen des temps modernes. Il y a beaucoup de sarcasme au fil des pages et c’est un humour que j’aime beaucoup. E.M Delafield n’est jamais méchante mais elle analyse l’attitude de ses contemporains avec une justesse étonnante et un ton qui se veut résolument moderne. Elle était féministe et cela se sent dans sa façon d’écrire. Et comment ne pas rire devant la gouvernante française hystérique, le mari qui parle que par monosyllabe, les situations terriblement gênantes en société, le snobisme de Lady B ?

Cela ne s’invente pas, E.M Delafield était notamment experte en ce qui concerne les sœurs Brönte et Jane Austen. On peut dire qu’elle en est la digne héritière et il me tarde de découvrir d’autres romans de cette auteure.

En conclusion, E.M Delafield est une auteure fascinante, véritablement populaire en Grande Bretagne mais relativement inconnue en France. Je ne saurais que trop conseiller ce journal aux fans de Jane Austen ou de la société à l’époque victorienne, le mode de vie de l’auteure s’en rapprochant. Une fois n’est pas coutume, je vous laisse avec une citation du journal  :

"Robert me demande pourquoi je ne viens pas me coucher. Je lui réponds : « Parce que j’écris mon journal. » Il dit gentiment, mais d’un ton péremptoire, qu’à son avis, je perds mon temps. Une fois couchée, je suis assaillie par cette question : Et si Robert avait raison ? Je ne puis que laisser à la postérité le soin de répondre."

30 commentaires:

  1. Ah je suis ravie qu'il t'ai plu!! :)
    Je trouvais qu'il avait du potentiel ;p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était juste sensationnel, merci pour ce cadeau !!! :)

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas ce livre, mais tu me donnes bien envie ! Ca a l'air drôle et léger, mais visiblement assez "profond" quand même dans les réflexions amenées. Hop, un nouvel ajout à ma WL (qui n'avait rien demandé à personne)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en n'avais pas du tout entendu parler je l'ai lu parce qu'on m'en a fait cadeau et ça a été une véritable découverte ! J'ai adoré ! Je suis désolée pour ta WL...ou pas (a)

      Supprimer
  4. Kitsy faut arrêter de nous tenter comme ça !! Ma pal va imploser et j'ai juste une furieuse envie d'ajouter celui-là ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah écoute, c'est mon boulot non? (a) En plus je sais que tu vas l'aimer celui-là, fais moi confiance (a).

      Supprimer
  5. Je l'aurai vu passer en librairie, je ne me serais pas retourné dessus. Pourtant, après lecture de ta chronique, j'ai bien envie de moi aussi découvrir ce roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant de le recevoir en cadeau mais je serais passée à côté d'une jolie découverte !

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai eu l'occasion de le feuilleter, je regrette de ne pas l'avoir pris !

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connaissais pas du tout l'auteure, mais tu me donnes très envie de le lire ! Si j'ai l'occasion, je fonce. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie, n'hésite pas à me dire ce que tu en as pensé :)

      Supprimer
  9. Ce roman a l'air pas mal du tout ! Au début je n'étais pas très tentée mais ton avis me rends curieuse. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très drôle et sarcastique et fait beaucoup réfléchir, j'ai vraiment adoré :)

      Supprimer
  10. Wahou ! Quelle chronique ! Je le rajoute de suite à ma liste d'envie ! Merci beaucoup pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup et de rien ! J'espère qu'il te plaira :)

      Supprimer
  11. Un livre qui doit vraiment être plaisant à lire ! :)
    Merci pour cette belle découverte ;)

    RépondreSupprimer
  12. Je ne connaissais pas, mais tu me donnes envie de le découvrir ! :)
    Peut-être une lecture pour cet été ! :)
    Merci pour ta chronique ! A bientôt ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça c'est une lecture idéale pour se détendre :) De rien ! :)

      Supprimer
  13. Oh il a l'air vraiment bien sympathique ! Je note ;)

    RépondreSupprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)