La couleur du lait (Nell Leyshon)






Edition : 10/18
Genre : Fiction historique
Auteur : Nell Leyshon
Parution : 03 septembre 2015









Résumé : 1831. Mary une jeune fille de 15 ans mène une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset. Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l'écriture... mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Un apprentissage qui lui servira à coucher noir sur blanc le récit tragique de sa destinée. Et son implacable confession.

« La couleur du lait » est un livre que j’ai vu sur énormément de blogs au mois de septembre et je dois dire que ma curiosité avait été piquée à l’époque. Mais comme souvent avec les livres trop médiatisés, je préfère attendre que la folie retombe avant de me lancer. C’est donc en allant à la médiathèque et en le voyant sur la table de présentation que j’ai enfin décidé de lui donner sa chance. Je n’ai cependant pas été entièrement convaincue par l'histoire de Mary.

Mary est une jeune paysanne de 15 ans qui vit en 1831 dans une ferme avec un père violent, une mère revêche, un grand père infirme et trois sœurs. Elle est née avec une déformation à la jambe qui la fait boiter et se caractérise par sa franchise, qui la fait parfois passer pour une simple d’esprit. Sa vie est rythmée par les travaux de la ferme et des champs jusqu’à ce que son père décide de l’envoyer chez le pasteur Graham qui cherche quelqu’un pour tenir compagnie à sa femme malade en échange de quelques pièces. Du jour au lendemain, la vie de Mary est totalement bouleversée. Elle découvre un monde totalement différent du sien, où tout lui semble luxueux et maniéré. La jeune femme s’attache pourtant  à la femme du pasteur, gravement malade, tout en regrettant sa vie passée. Le pasteur quant à lui, lui fait découvrir la lecture et l’écriture, mais sous ses airs bienveillants se cache un être égoïste qui n’hésite pas à s’en prendre à la jeune fille sans se soucier des conséquences de ses actes.

Mary est un personnage touchant, car c’est une petite paysanne qui n’a jamais appris à lire ou à écrire et qui va découvrir les mots grâce au pasteur Graham, un homme qu’elle va pourtant très vite apprendre à détester. C’est elle qui nous raconte son histoire et cela nous permet de nous sentir proche d’elle dès les premières pages. C’est une jeune fille très franche, elle dit absolument tout ce qu’elle pense et ne voit pas pourquoi elle ne devrait pas le faire. Quand elle arrive dans la famille Graham, elle est nostalgique de sa famille, surtout de son grand-père qu’elle aime énormément. Elle doit s’habituer à un nouveau mode de vie et grandit beaucoup trop vite à cause des épreuves qu’elle a à subir. J’ai ressenti beaucoup de tristesse pour elle.

La famille de Mary est un peu caricatural avec le père violent, la mère qui n’ose rien dire, le grand-père adorable et les trois sœurs dont deux sont un peu frivoles et une dévote. Même si la recette fonctionne généralement bien dans les fictions historiques, ça manque un peu de nouveauté et de crédibilité. Je n’ai pas réussi à être touchée par cette famille, si ce n’est pas le grand-père, mais c’était là le résultat attendu par l’auteure en créant le personnage et sa relation avec Mary.

Le pasteur Graham est un homme qui paraît sympathique au début du roman jusqu’à dévoiler une personnalité beaucoup plus sombre au fil de l’intrigue. Je n’ai éprouvé que du dégoût à son égard et je n’ai même pas réussi à avoir pitié de lui. Sa femme, gravement malade, n’est pas vraiment bien représentée, en tout cas pas assez pour que le lecteur puisse se faire sa propre opinion d’elle. Enfin, leur fils est lui aussi cliché car représenté comme un coureur de jupons qui s’amuse avec les paysannes.

L’intrigue se déroule sur une année complète, jusqu’à 1831, où Mary décide de nous raconter son histoire. L’intrigue n’est pas le point fort de ce roman. Je ne savais pas à quoi m’attendre en prenant le livre à la médiathèque, mais avant d’arriver à la moitié du roman, je connaissais déjà la fin. C’est beaucoup trop prévisible à mon goût, c’est du déjà-vu. Certes l’histoire est touchante et je peux comprendre pourquoi le livre a plu, mais cette histoire a déjà été racontée des dizaines de fois

Comme je l’ai déjà dit plus haut, l’autre point négatif, c’est le fait que les personnages sont un peu trop clichés. L’auteure a repris tous les codes de l’époque pour les appliquer dans son roman et créer deux familles, l’une pauvre, l’autre aisée et éduquée, qui manquent de réalisme. C’est vraiment dommage car j’ai trouvé qu’à cause de ça les personnages manquaient de profondeur.

Attention également à la forme du roman qui pourra gêner certains. Il n’y a aucune majuscule et le texte n’est pas justifié. C’est fait pour souligner le caractère « analphabète » de Mary qui a appris à lire et à écrire en quelques mois seulement et qui ne maîtrise pas totalement les règles de l’art. Je pensais que ça allait me gêner mais ça apporte un côté touchant au roman et au personnage de Mary qui décide de nous écrire un livre, son livre, sa propre histoire.

En conclusion, je dirais que La couleur du lait n’est pas une mauvaise lecture, mais qu'elle manque d’originalité et qui est un peu trop bourrée de clichés. Il manque du réalisme et de la profondeur que ce soit au niveau de l’intrigue que pour les personnages. Néanmoins, le personnage de Mary m’a beaucoup touchée et m’a fait oublier un temps les défauts du roman. 

22 commentaires:

  1. Un livre qui m'a énormément touché pour ma part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été touché aussi par l'histoire de Mary, mais j'ai trouvé que ce n'était pas forcément assez original et que ça avait déjà été raconté :)

      Supprimer
  2. Contrairement à toi, c'est un roman qui m'a beaucoup touché. Je ne sais pas si c'était dû à ma sensibilité à fleur de peau lorsque je l'ai lu mais en tout cas, j'ai vraiment beaucoup aimé. Et même l'écriture parfois un peu lourde n'a pas entamé mon enthousiasme. Et pourtant tu connais mon penchant pour les happy ends ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais j'ai été touché aussi, c'est juste que j'ai trouvé que ça n'avait pas beaucoup d'originalité en fait. Et oui je connais ton penchant pour les happy end, en effet XD.

      Supprimer
  3. La couverture est simplement superbe! Le résumé ne me plait pas tant que ça, j'ai l'impression qu'il ne se passera rien dans le roman. Cela dit, plusieurs ont eu l'air de beaucoup aimé! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est magnifique. Je sais, beaucoup de gens ont adoré, mais je n'ai pas été convaincue XD. Il ne se passe pas grand chose donc si tu t'attend à des rebondissements, tu risques d'être déçue.

      Supprimer
  4. Quand il est sortit, il m'intriguait. Par la suite, j'ai pu voir qu'il était à la bibliothèque et l'ai un peu feuilleté : le fait qu'il n'y aie aucune ponctuation m'a très rapidement rebuté.
    Je pense que c'est dommage car le synopsis me tente bien (malgré ta chronique) mais l'écriture me repousse ...
    Du coup, je pense passer mon tour :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi en librairie c'est ce qui m'avait rebuté ! C'est pour ça que je l'ai simplement emprunté. Après ça pourrait peut être te plaire, ce n'est pas mal écrit, c'est juste que j'ai trouvé que ça manquait d'originalité. Mais l'histoire de Mary reste touchante !

      Supprimer
  5. Je suis très sensible au style, et à la "forme", donc s'il n'y a pas de ponctuation, même si c'est volontaire, j'ai peur que cela me gêne. En plus, s'il y a trop d'injustice et que ça finit mal, c'est sûr que ça va m'énerver. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend, moi aussi ça m'a rebuté au départ. Et c'est vrai que ce n'est pas la lecture la plus gaie de l'année XD.

      Supprimer
  6. A force de le voir, ce livre m'intrigue. Mais, ton avis m'a un peu refroidi... Je pense passer mn tour pour cette fois! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On le voit partout, et il y a beaucoup d'avis positifs ! Mais avec moi ça n'a pas pris malheureusement :)

      Supprimer
  7. Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi, parce que malgré tout l'histoire de Mary est touchante :)

      Supprimer
  8. Bon là je suis pas sûre de le lire. Ça fait un peu penser à Tess d'Ubervilles sur certain aspects (changement de vie, traumatisme...)mais je pense que le classique doit être bien supérieur. Du coup si j'ai envie de lire un livre touchant mais totalement déprimant ce sera plutôt celui-là je pense.
    Un bon petit classique de temps en temps! ;) (là c'est bon pour le mois, j'ai lu le Guépard :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Tess D'Uberville mais je me souviens quand tu m'as raconté l'histoire et ce n'était pas gai en effet ! Mieux vaut passer ton tour pour celui là !

      Supprimer
  9. aaaargh, je n'en peux plus des clichés, alors je vais passé mon tour ;)

    RépondreSupprimer
  10. J'en avais aussi beaucoup entendu parler, et il était dans ma WL mais du coup, avec ta chronique, je suis un peu moins sûre d'accrocher, je dois bien l'avouer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est quitte ou double soit on apprécie parce qu'on est touchée, soit on se dit que c'est du dejà vu :)

      Supprimer
  11. Ce livre est dans ma PAL...je n'ai pour l'instant jamais été déçue par un roman des éditions 10/18 mais je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre. J'ai lu du bon...comme du moins bon ! Cela dit, ta chronique, qui est elle-même un peu mitigée, me donne envie de me lancer, afin de me faire mon avis à mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de savoir ce que tu en penses. Ce qui m'a déçue, c'est le manque d'originalité de l'histoire, j'ai vraiment eu l'impression que c'était du déjà vu, alors que je m'attendais à être beaucoup plus surprise.

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)