Hors de portée (Georgia Caldera)






Editions : J’ai lu
Genre : Romance
Auteur : Georgia Caldera
Parution : 04 juin 2014
COUP DE COEUR








Résumé : Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c’est dans la société de décoration d’intérieur qu’elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps. Pourtant, face à son nouveau client, le très entêté et séduisant M. Mufle-Connard, plus connu sous le nom d'Aidan Stern, le savoir de Scarlett ne lui sera d’aucun secours. Mais parviendra-t-il vraiment à guérir les blessures du passé ?

Si vous me suivez depuis le début sur ce blog, vous savez que Georgia Caldera est une valeur sûre pour moi. En cette période de Noël, j’avais envie de lire une romance, parce que, avouons-le, qui n’aime pas une bonne romance en hiver, quand on est bien calé sous sa couette ? J’ai donc décidé de sortir « Hors de portée » de ma PAL, sans savoir à quoi m’attendre, en sachant juste que le registre était complètement différent de la saga Les larmes rouges. Mais encore une fois, le charme a opéré.

Scarlett vient d’emménager à Paris après le décès de sa mère, dans la maison de son enfance. Elle vient également de débuter une société de décoration d’intérieur avec une cousine qu’elle avait perdue de vue et qu’elle a retrouvé lors de l’enterrement de sa mère. Un nouveau départ, une nouvelle vie ? Pas tout à fait. Car Scarlett doit gérer avec un passé très difficile. Quand Aidan Stern décide de faire appel à elle pour redécorer ses bureaux ainsi que sa maison, la jeune femme flaire tout de suite les ennuis. Pourtant, elle ne peut s’empêcher de se sentir attiré par cet homme au passé trouble, un passé qui n’est pas tout à fait étranger au sien et qui va la forcer à  faire face à ses vieux démons et à enfin réussir à ouvrir son cœur à quelqu’un.

Il faut savoir que Georgia Caldera s’est inspirée de Loki dans Thor (vous comprenez donc pourquoi ce livre m’a tout de suite attiré, étant donné ma très grande passion pour Tom Hiddleston) pour créer le personnage d’Aidan Stern. Quant à l’héroïne, Scarlett, et sa cousine, Louise, j’ai eu l’impression d’avoir affaire au duo de la série 2 Broke Girls, si certains d’entre vous connaissent (excellente série si vous avez envie de vous détendre). Je pense que c’est d’ailleurs le cas puisque le personnage de Scarlett a été inspiré par l’actrice qui joue Darcy dans Thor, actrice qui joue dans 2 broke Girls. Bon, si vous avez réussi à me suivre jusque-là, bravo, sinon vous pouvez cliquer sur les prénoms ci-dessus pour avoir une idée de la tête des personnages principaux selon Georgia Caldera. Quant à moi, j’en reviens aux personnages du roman.

Scarlett est une jeune femme de 29 ans qui n’arrive tout simplement pas à accorder sa confiance aux hommes. Jusqu’à présent, elle n’a d’ailleurs jamais réussi à rester une nuit entière avec l’un d’entre eux. Pourtant, ce n’est pas du tout une croqueuse d’hommes, loin de là. Son expérience en la matière est même limitée. Mais une expérience dans son passé l’a profondément traumatisé et depuis elle n’arrive pas à s’en remettre. Quand sa mère décède d’un cancer, Scarlett décide de quitter Marseille où elle vivait depuis une dizaine d’année, pour retourner sur Paris et s’installer dans la maison de sa mère. Elle crée également une société de décoration d’intérieur avec sa cousine, Louise, ce qui va précipiter sa rencontre avec Aidan Stern, un de leur plus gros client. J’ai adoré le personnage de Scarlett qui tente de montrer à la face du monde qu’elle est forte alors qu’au fond d’elle-même, c’est une jeune femme fragile qui a été abîmée par la vie et qui a besoin d’être rassurée, aimée et de savoir qu’elle peut avoir confiance en un homme. C’est ce qui va se passer grâce à Aidan, même si cela ne se fera pas facilement. Son évolution au cours du roman est touchante, elle accepte d’être vulnérable face à lui pour que leur relation fonctionne et j’ai apprécié. J’ai compris ses doutes, ses moments d’angoisse et je l’ai trouvé très courageuse.

Aidan Stern quant à lui, et bien, si je devais le définir, je dirais que c’est un psychopathe maniaque ayant tendance à la séquestration et complètement obsédé par Scarlett. Alors effectivement, dis comme ça, ça fait un peu peur. Mais à côté de ça il est absolument adorable, romantique et fait des déclarations d’amour durant tout le roman qui m’ont fait fondre comme un chamallow. Si vous aimez les personnages particulièrement torturés, alors Aidan Stern pourrait être tout en haut du podium. Il n’a pas eu la vie facile et c’est ce qui explique en partie son comportement. Il est froid, arrogant et méprisant avec les gens, sauf avec Scarlett. Il n’est pas très sociable non plus. A vrai dire, c’est un personnage complètement paumé. Attention, quand je dis que c’est un psychopathe, il n’est pas du tout méchant, bien au contraire. Derrière son masque glacial se cache un être au grand cœur, qu’on a juste envie de prendre dans ses bras. Il n’a simplement pas envie d’être blessé en allant vers les gens. Il est extrêmement possessif et jaloux, mais bon, encore une fois il faut avouer qu’on aime bien ça dans ce genre de roman. Bien évidemment, j’ai adoré ce personnage et il fait désormais partie de mes chouchous au niveau héros masculins. Je peux vous assurer qu’il est très difficile de ne pas s’attacher à Aidan Stern (et non, promis, je ne dis pas ça parce que j’ai imaginé Aidan avec le physique de Loki pendant toute ma lecture, même si je dois l’avouer, c’est un plus). Trêve de plaisanteries je suis certaine que vous tomberez sous le charme d’Aidan, peu importe comme vous vous le représentez.

Le début du roman m’a légèrement fait penser à 50 nuances de Grey, notamment quand Aidan reçoit Scarlett dans son bureau la première fois. D’ailleurs, je pense que le clin d’œil était volontaire. Quand l’une des secrétaires sort « Mr Stern va vous recevoir immédiatement », je n’ai pas pu m’empêcher de sourire. Cela étant dit, l’histoire d’amour est totalement différente, ce livre-ci est réellement fait pour toutes les romantiques ici présentes. Il n’y a pas de côté pervers sexuel dans cette histoire comme il peut y avoir dans 50 nuances et la plume de Georgia n’est même pas comparable à celle d’EL James.

J’ai aimé l’évolution du couple. Tous les deux doivent affronter leurs démons tout en essayant de faire fonctionner leur histoire. Scarlett doit composer avec le caractère on ne peut plus étrange d’Aidan tout en lui ouvrant son cœur. Quant à lui, il doit se débarrasser de toute cette rancœur qu’il garde au fond de lui pour pouvoir enfin avancer. Je dois avouer que l’intrigue était très bien trouvée. Le passé d’Aidan et le passé de Scarlett sont inextricablement liés d’une manière particulièrement romantique.

En conclusion, si vous aimé les romances à la fois douces et passionnées, ce livre est fait pour vous. On y retrouve les ingrédients d’une bonne romance : un héros torturé, froid et arrogant, une héroïne paumé et une histoire d’amour qu’on aimerait toutes vivre un jour. Une romance parfaite pour les mois d’hiver. Je ne peux que vous invitez à découvrir cette auteure exceptionnelle. D’autant qu’il y aura une suite à Hors de portée qui sortira l’année prochaine. Je pense que cette suite sera centrée sur Louise, la cousine de Scarlett, à moins que je ne me trompe. 

8 commentaires:

  1. Entièrement d'accord, pour ma part je n'ai pas forcément pensé à 50 shades of Grey mais c'est vrai que maintenant que tu en parles... c'est pas faux ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais au début si, quand elle le rencontre ça m'a fait rire. Après l'histoire d'amour est complètement différente, mille fois plus belle que 50 nuances je trouve.

      Supprimer
  2. Je connais l'auteure avec sa saga Les larmes rouges et j'ai adoré le 1er tome :D J'aime aussi beaucoup les romances (mais pas celle du style 50 nuances de Grey, loin de là !) ... Du coup, je ne sais pas trop :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout n'hésite pas un seul instant. Je dirais que ça m'a fat penser à 50 nuances de Grey uniquement quand elle le rencontre et aussi parce qu'Aiden est torturé. Mais l'histoire d'amour n'a rien à voir avec celle de 50 nuances, elle est beaucoup plus belle et romantique. Il n'y a pas les éléments malsains de 50 nuances. Aidan est un personnage adorable, pas du tout méchant avec Scarlett et ne la forçant pas à faire des choses bizarres et dérangeantes. C'est vraiment une très belle romance.

      Supprimer
  3. Pas d'histoire sordide? ça me tente :) Je le note! Merci pour cette chronique

    RépondreSupprimer
  4. J'adore ta critique!!oh moi c'est jade du blog la planète de griboulette tes critiques ont très complète!!
    je m'abonne
    et sinon http://laplanetedegriboulette.over-blog.com/
    si tu veux jeter un coup d'oeil sur mon blog...bizz

    RépondreSupprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)