Serafina and the black cloak (Robert Beatty)







Editions : Disney Hyperion
Genre : Fantasy / Jeunesse
Auteur : Robert Beatty
Parution : 14 juillet 2015
LU EN VO









Aujourd’hui, je vous retrouve avec la chronique de « Serafina and the black cloak » de Robert Beatty,  deuxième livre de mon 2015 Halloween reading challenge, dans la catégorie « un livre qui vous semble parfait pour Halloween ». 

J’ai lu ce livre en anglais donc si vous ne lisez pas en VO, il faudra attendre la sortie française pour vous plonger dans les aventures de Serafina. Le livre est sorti très récemment, en juillet 2015, donc je n’ai pas encore de renseignements sur une éventuelle sortie française. Si c’est le cas cependant, je vous tiendrais au courant via le compte Facebook du blog car c’est un livre qui en vaut vraiment la peine. Si je me suis tourné vers ce livre, c’est en raison de sa couverture magnifique. 

Commençons par un petit résumé de l’histoire, traduit de la version anglaise. Serafina est une jeune fille de 12 ans vivant cachée dans le sous-sol du domaine de Biltmore avec son père. Ce dernier lui a toujours interdit de s'aventurer dans la forêt aux abords du domaine. La petite n'a jamais eu de raison de désobéir, jusqu'à ce qu'un enfant du domaine soit enlevé par un mystérieux homme en manteau noir sous ses yeux.  Serafina sait qu’elle est la seule à pouvoir arrêter cet homme. Elle décide donc de s'associer à Braeden Vanderbilt, le jeune neveu des propriétaires du domaine. Braeden et Serafina devront découvrir l'identité de l'homme au manteau noir avant que tous les enfants ne disparaissent les uns après les autres. La quête de Serafina la conduira  jusque dans la forêt qu'elle a appris à craindre. Elle y découvrira un héritage oublié de magie qui est lié à sa propre identité et devra chercher les réponses au puzzle de son passé pour pouvoir sauver les enfants.

« Serafina and the black cloak » est un livre qui apparaît  comme un conte destiné à la jeunesse. C’est le cas et des enfants à partir de l’âge de 11 ans pourront apprécier leur lecture. Je ne le conseillerais cependant pas pour des plus-petits, qui pourraient être rapidement effrayé par certains détails de l’histoire. C’est un conte pour enfants mais un peu effrayant.

Comme l’indique le résumé, Serafina est une jeune fille qui a toujours vécu dans le sous-sol de Biltmore avec son père, pour des raisons qui seront expliquées au fil de l’histoire. Alors qu’elle chasse les rats –son job officiel au domaine de Biltmore – elle assiste à l’enlèvement d’une jeune aristocrate par un homme au manteau noir et échappe elle-même de peu à cet enlèvement. Poussée par sa curiosité, Serafina va tenter de démasquer le coupable, avec l’aide de Braeden Vanderbilt, neveu des propriétaires du domaine. La propre identité de Serafina reste un mystère tout au long du roman, parce qu’elle n’est pas entièrement humaine et dispose de capacités très étranges. Tout en menant l’enquête, elle va découvrir les secrets de son passé.

Concernant les personnages, Serafina, l’héroïne principale, est une jeune fille qui n’a jamais vécu en société puisqu’elle est toujours restée cachée dans le sous-sol et ne sort que la nuit. Elle n’a donc aucune interaction avec les gens du domaine, si ce n’est son père, qui est un personnage bourru qui ne parle pas énormément et ne montre pas ses sentiments. La petite se demande donc  comment serait sa vie si elle vivait au premier étage avec les gens de l’aristocratie, si elle pouvait avoir des amis. Elle sait également qu’elle n’est pas tout à fait comme les autres et aimerait en savoir davantage sur sa mère, son père se contentant de lui dire qu’elle est morte il y a longtemps. J’ai beaucoup aimé le personnage de Serafina, elle est déterminée, curieuse et veut obtenir des réponses sur l’homme au manteau noir et sur son passé. Elle ne connaît pas la première petite fille qui a été enlevée et elle est pourtant bien décidée à la sauver. Elle se pose beaucoup de questions sur son identité et a peur que les autres la rejettent. On ne peut que s’attacher à elle et la suivre dans sa quête de réponses. En ce qui concerne Braeden Vanderbilt, le jeune garçon est le cliché même du jeune aristocrate parfait, bien élevé, doué en équitation, humble, ayant une forte connexion avec les animaux et généreux avec tout le monde. Il est impossible de détester Braeden car il est foncièrement gentil et il n’y a aucune trace d’arrogance chez lui.  Orphelin, il est venu vivre avec son oncle et sa tante au domaine de Biltmore, mais il a du mal à se faire des amis, préférant la compagnie des animaux. Sa rencontre avec Serafina va tout changer.  Au niveau des adultes, le père de Serafina est attachant, il ne parle pas beaucoup, ne sait pas montrer ses sentiments mais on sent qu’il aime sa fille plus que n’importe qui au monde. Mr et Mrs Vanderbilt sont quant à eux également des clichés d’aristocrates bien élevés et parfaits en tout point. Enfin, le méchant de l’histoire, l’homme au manteau noir est tout ce que l’on peut attendre d’un vilain dans un conte. Personne ne soupçonne son identité car il est bien sous tout rapport.

Concernant l’intrigue, l’action est présente tout au long du roman, je n’ai pas trouvé de longueur ce qui était plutôt appréciable. Il s’agit d’un conte à la base mais il y a des éléments un peu creepy. Serafina se retrouve à un moment de l’histoire en pleine forêt dans un cimetière abandonné, l’homme au manteau noir est particulièrement effrayant et repoussant. Tous ces petits détails font que même les plus grands peuvent se laisser prendre par l’histoire. Il y a également ce qui laisse présager une romance entre les deux personnages principaux même si ce n’est pas le thème du roman, les personnages n’ayant que 12 ans. 

Le seul petit bémol c’est que l’identité de l’homme au manteau noir est vraiment facile à deviner et ce dès le début du roman. Cela gâche un peu l’intrigue mais il faut avoir en tête que cela reste un conte pour enfants, donc c’est normal que les indices soient particulièrement frappants et que le dénouement soit facile à voir.

En conclusion, j’ai vraiment apprécié ma deuxième lecture d’Halloween et je confirme que c’est un livre parfait pour cette saison. J’espère qu’il sortira en français assez rapidement car c’est un cadeau de Noël parfait pour les enfants à partir de 11 ans environ. On y retrouve tous les ingrédients qui font un beau conte : une héroïne qui cherche à en apprendre plus sur son passé et qui vit d’une manière plutôt misérable sans jamais se plaindre (Cendrillon vous dites ?), un héros qui ressemble au prince charmant enfant,  un méchant qui fait peur mais pas trop, un domaine immense, une forêt magique et un mystère à résoudre. 

Petite anecdote pour la fin, le domaine de Biltmore existe réellement et l’auteure s’en est largement inspiré dans son livre. Vous pouvez découvrir le site du domaine ici, vous y découvrirez certaines pièces décrites dans le livre. Les propriétaires du domaine étaient d'ailleurs George et Edith Vanderbilt, comme dans le livre. Les pièces sont magnifiques.


Bibliothèque de Biltmore

Banquet Hall

2 commentaires:

  1. Le domaine est vraiment magnifique! Pour avoir vu les autres photos, toutes les pièces semblent somptueuses!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore aussi, c'est le domaine de mes rêves ! C'est génial de pouvoir imaginer l'histoire dans des lieux aussi somptueux :)

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)